CalendrierCalendrier  FAQFAQ  AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fin Aout 2008 - Loin de chez soi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Messages : 20
Expérience : 120
Pax Romana : 0

MessageMer 9 Sep - 19:17


Venise, ville connue pour ses gondoles et ses canaux. Située en Italie et donc en Europe, Hyun-Jae n'y était jamais allé. A vrai dire elle n'avait jamais quitté l'Asie de sa vie avant la mort de sa mère. Maintenant qu'elle vivait avec son père elle pouvait voyager à des endroits que jamais elle n'avait songé visiter avant.
Mais elle se sentait quelque peu mal à l'aise dans cet environnement qui n'était pas le sien. L'ambiance, le train de vie, le paysage et les gens. Rien n'était comme chez elle. C'était un tout autre univers et elle se sentait totalement perdue.

Mais elle l'avait su à l'avance que ça finirait ainsi, elle savait très bien que l'Europe c'est très différent de l'Asie. Mais elle avait tout de même décidé de s'y rendre avec son père, pour voir comment c'était. Une occasion en or pour observer des comportements étrangers à ceux qu'elle avait pu voir toute sa vie, d'apprendre une nouvelle langue et des coutumes qu'elle ne connaissait pas.

Cela faisait deux jours qu'elle y était et qu'elle dormait dans un hôtel au cœur de la ville. Jamais elle ne se serait douté que son père était aussi péter de thune. Dès qu'elle souhaitait quelque chose, elle l'obtenait. Essayait-il de se rattraper ?
Aujourd'hui elle avait décidé de se promener seule, en grosse touriste qu'elle était. Plus touriste à l'heure actuelle ça n'existait pas. Un grand chapeau beige, des lunettes de soleil trop grandes, un t-shirt blanc, un mini short et des sandalettes. Inaperçue. Totalement inaperçue.

Elle sortit de son sac une carte de la ville, en quête d'un endroit intéressant à visiter. Un musée ? Pourquoi pas. Ça pourrait être intéressant. Elle essaya de repérer des noms de rue qu'elle pourrait retenir facilement pour se guider mais il y en avait très peu. Elle fit quelques pas, cherchant désespérément un point qu'elle reconnaîtrait sur la carte, en vain.

Le regard vif, elle tenta de trouver quelqu'un qui pourrait l'aider à retrouver son chemin. Mais à qui demander ? La seule langue étrangère qu'elle parlait était l'anglais. Mais avec son accent lointain arriverait-elle à se faire comprendre. Puis elle avait sa fierté personnelle, et Hyun-Jae déteste 90% des adultes existants sur cette planète.
Elle remarqua avec chance une fille de son âge un peu plus loin. Elle se dirigea avec hésitation vers elle. Plutôt crever que de demander de l'aide à un adulte.

« Euh excuses moi ? Désolée de te déranger mais je suis perdue. Tu saurais pas où se trouve la Ga-lle-ri-a dell'-ac...accad-demia ? Elle plissa les yeux pour jeter un œil à sa carte et déchiffrer cette langue inconnue. Je suis pas du tout d'ici alors j'ai un peu de mal à me repérer. »

C'était une approche comme une autre, un peu maladroite mais elle avait réussit à ne pas s'écarter du sujet.
Elle observa de haut en bas son interlocutrice, pour rapidement l'analyser. Elle devait avoir son âge, peut-être un peu plus jeune. Mais pas moins de 13 ans. Et elle ne devait pas venir d'ici. Probablement une touriste elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 36
Expérience : 110
Pax Romana : 2784

MessageMer 9 Sep - 22:12

Ambiance sonore:
 

Elle avait toujours voulu découvrir le monde et avec le temps, les voyages, les différents pays et divers paysages, étaient devenus quelque chose qu’elle appréciait. Etre en constant mouvement, découvrir de nouvelles choses, elle était curieuse et admirait ces paysages. Ellie n’avait pas connu d’extrême bonheur, alors lorsqu’une occasion s’était présentée à elle de voyager et de s’octroyer un peu de répit, elle n’avait pas hésité. Et elle n’avait pas étais déçue.

Par un quelconque moyen, elle avait traversé l’Atlantique et était arrivée à Venise. Elle n’avait pratiquement rien, mais elle avait l’habitude. Elle s’était débrouillée et avait joué de son jeune âge, un soir dans une vielle auberge de jeunesse où la gérante -prise de pitié- n’avait pu la refuser et lui avais donné un toit par humanité. Cela faisait maintenant quelques jours, peut-être trois ou quatre, qu’elle arpentait les rues de Venise. Elle avait même réussi à se faire emmener sur une de ses gondoles, et elle en avait profité.

Ce jour-là, Ellie continuait sa visite et cherchait toujours à explorer plus de choses, à observer les allées et venues des gondoles, le train quotidien de civils qu’elle ne connaitrait plus jamais, et les touristes parlant tous des langues si différentes et cherchant le lieu où ils souhaitaient aller.  Elle s’était posée, dos contre un mur sous une arche. Elle aimait cette structure qui lui permettait de rester dans l’ombre et d’observer à la fois. Puis, elle vit alors qu’une parfaite touriste et jeune fille inconnue se rapprochait d’elle, une carte la main et l’air perdu. Elle se retint de rire car elle était arrivé à sa hauteur et se contenta de lui faire un sourire -ce qui était quelque chose de plutôt rare chez elle- lorsqu’elle commença à lui demander avec difficulté si elle savait comment aller à la « Galleria dell'Accademia ».

Le nom lui parlait, mais elle ne se souvenait plus où elle avait vu, elle jeta un œil sur la carte. Par chance, elle avait un sens de l’orientation plutôt inné  et avait déjà passé plusieurs minutes à regarder la carte accrochée à un des murs de l’auberge de jeunesse.  Elle put donc se souvenir être déjà passé une rue à côté de la galerie que la jeune fille recherchait où elle avait elle-même observé les canaux quelques heures plus-tôt. Elle lui répondit alors avec bonne humeur :

« Tu ne me dérange aucunement, je ne suis que de passage… Elle sourit.  Je sais comment aller à la galerie que tu cherches, je m’appelle Ellie je peux t’y emmener si tu veux ! Et toi comment t’appelles-tu ? »

En temps normal, elle n’aurait pas joué les guides touristiques, c’était surement cette ambiance chaleureuse qui la poussait à se proposer. Et puis, elle ne pensait pas qu’il pouvait lui arriver quelque chose de bien grave, et un peu de compagnie et de discussion pourrait lui faire du bien ? Pour une fois, elle avait l’impression de se détendre un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sword-light.forums-rpg.com/


Messages : 20
Expérience : 120
Pax Romana : 0

MessageDim 13 Sep - 21:01


Génial. Elle n'était pas perdue elle aussi.

« Tu ne me dérange aucunement, je ne suis que de passage… Elle sourit.  Je sais comment aller à la galerie que tu cherches, je m’appelle Ellie je peux t’y emmener si tu veux ! Et toi comment t’appelles-tu ? »

« Moi c'est Hyun-Jae. Et ce serait vraiment cool de ta part, je suis complètement perdue ici. »

C'était honnête, à quoi bon le cacher. Le sens de l'orientation ne faisait pas partit de ses qualités. Sauf pour quelques exceptions comme Tokyo par exemple, Hyun-Jae était incapable de se repérer ou de retenir un chemin qu'elle aurait déjà emprunter. Et encore moins lire une carte étrangère. Elle ne parlait pas un mot italien et les caractères romains, bien qu'elle sache parler et écrire couramment l'anglais, lui était toujours aussi étrangers.

Elle la laissa passer devant elle pour la suivre, de près.

«  Alors toi aussi t'es en vacances ici, tu trouves ça sympa ? »

Si d'habitudes la rouquine était muette comme une carpe, en présence de gens de son âge elle pouvait se révéler être un peu plus ouverte. Elle n'était pas spécialement bavarde ou extravertie, mais elle pouvait tenir une conversation comme tout le monde.
Mais pour elle ce n'était pas si simple. Le bruit ambiant, les gens qui parlent fort, les bruits qui s'y ajoutent et sa surdité. Elle devait être plus attentive et ne pas quitter une seule seconde son interlocutrice des lèvres pour pouvoir la comprendre ou au moins l'entendre. Et le tout en regardant devant elle pour ne pas tomber. Elle s'était habituée à cette condition depuis tant de temps. C'était son choix de vivre dans appareil auditif, elle avait essayé une fois et elle ne trouvait pas l'engin agréable. Elle préférait utiliser ses autres sens, c'était plus fiable pour elle.

Elle s’arrêta net. « Ah attend, regarde le panneau là bas. On est dans la bonne direction. »

Si elle était incapable d'entendre comme les autres, elle observait aussi comme personne. Et malgré tout elle était incapable de se guider toute seule. Une vraie gosse parfois. En fait c'est justement à cause de son don d'observation qu'elle ne pouvait pas se retrouver toute seule. Elle ne concentrait son attention que rarement sur le chemin qu'elle empruntait, et préférait examiner ce qui l'entourait. Le comportement des gens, l'architecture, la météo, l’état du sol, la circulation. Tout sauf ça.

« C'est bizarre, y a pas beaucoup de jeunes qui aiment les musées. T'es ici pourquoi ? »

Chaque fois qu'elle avait voulu être accompagnée lors d'expositions intéressantes elle avait dû faire face à un refus catégorique. Le manque d’intérêt envers la culture présent chez ses anciens « amis » l'avait toujours consterné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 36
Expérience : 110
Pax Romana : 2784

MessageMer 16 Sep - 22:47

Hyun-Jae ? C’est sur, elle était loin de chez elle ! Enfin, elle aussi.

« Pas de problème Hyun ! Je peux t’appeler Hyun, cela ne te dérange pas ? Suis-moi, je vais te montrer où c’est ! »

Et sur ce, elle commença à marcher dans les rues entre les divers touristes, faisant attention à ce qu’elle la suive puis Hyun lui demanda ce qu’elle faisait ici, si elle était en vacances :

« Oui on va dire ça, disons que je suis de passage par chance et que j’en profite ! Si je trouve ça sympa ? »

Elle s’arrête dans un coin où il y a moins de monde et montre d’un mouvement de bras la structure des rues, des maisons, et une gondole qui justement passait sur le canal à côté d’elle et reprend :

« Qui n’aimerai pas ce style d’ambiance ? »

C’était une question à laquelle elle n’attendait pas de réponse, pour elle c’était évident. Elle reprit la route et au coin d’une rue sa compagne de « route » l’interpella :

« Ah attend, regarde le panneau là-bas. On est dans la bonne direction.
- Yep ! C’est ça, comme quoi il suffit juste de trouver le bon repère pas vrai ? Elle marque une pause. Ça ne doit pas être évident cependant, je comprends ! On devrait arriver sur un pont qui nous permettra de traverser le canal et d’arriver à la galerie ! »

Étrangement, il lui était très simple de discuter, sûrement qu’elle n’avait pas beaucoup pratiqué ces derniers jours et renouveler le contact ainsi que sa propre communication -dont tout homme a nécessairement besoin sur terre- avec du monde devait la rendre serviable et agréable !
Comme pour justifier ses dires, elles arrivèrent sur le pont. Ellie trouvait ces décors merveilleux, elle s’arrêta pour regarder les gondoles.

« C'est bizarre, y a pas beaucoup de jeunes qui aiment les musées. T'es ici pourquoi ?
- Pourquoi ? Ce n’est pas particulièrement pour les musées, je n’ai pas les moyens d’y accéder. »

Elle prend une pause pour continuer son observation, l’eau qui remue au rythme des rames, la mousse qui pousse sur les bords des canaux, et la vie de toutes ces personnes qui l’entourait. A y penser, elle ne pourrait jamais faire partie du commun des mortels, alors elle se contentait d’observer, de contempler. Son visage s’adoucit soudain :

« J’aime observer des paysages, observer ces vies tranquilles, l’évolution, je n’ai connu le monde extérieur que très récemment, beaucoup de choses m’intéressent. Alors je profite, car ma vie n’a jamais été paisible. Son visage redevint un peu plus renfermé et elle murmure pour elle-même. Et elle ne sera jamais paisible... »

Elle se reprend et tourne la tête vers Hyun avec un sourire :

« Alors, on continue jusqu’à l’entrée de la galerie ou pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sword-light.forums-rpg.com/


Messages : 20
Expérience : 120
Pax Romana : 0

MessageSam 19 Sep - 23:43


L'interlocutrice de Hyun-Jae était bien plus bavarde qu'elle aurait pu le penser. En l'ayant vu de loin la première fois elle était persuadée que la conversation entre elles aurait été difficile. Ce n'était absolument pas le cas. Elle l'écoutait attentivement, sans commentaire. Elle s'exprimait avec beaucoup d’entrain et de passion, ce qui rendait la compréhension plus simple pour l'autre. Ses mots étaient fluides et clairs, elle détacha son regard d'Ellie pour regarder le ciel bleu qui les surplombait.


« J’aime observer des paysages, observer ces vies tranquilles, l’évolution, je n’ai connu le monde extérieur que très récemment, beaucoup de choses m’intéressent. Alors je profite, car ma vie n’a jamais été paisible... Et elle ne sera jamais paisible... »

Hyun-Jae tiqua puis arqua un sourcil. Qu’insinuait-elle ? Toutes sortes de théories tordues traversèrent son esprit, les unes après les autres, les plus folles et les plus acceptables. Sa phrase était bien trop étrange pour être innocente, quelque chose se cachait là dessous. La curiosité sans limite de la rouquine lui fit mordre sa lèvre, l’empêchant de poser des questions là dessus. Chacun son passé, chacun ses blessures. Elle ne le savait que trop bien, mais c'était trop dur.

« Aha ouai... J'comprend. » fut sa seule réponse, son ton était aussi maladroit que sa phrase exprimait son embarrassement.

Elle avait aussi remarqué son changement soudain d'expression, et c'est ce qui l'avait le plus poussé à ne pas lui en demander plus. Son sourire était partit si vite, elle savait ce que ça pouvait signifier. Hyun-Jae est parfois sans cœur, cruelle, insupportable. Mais jamais gratuitement. Elle avait ses principes, son code d'honneur.

« Alors, on continue jusqu’à l’entrée de la galerie ou pas ? »
«  Ouai bien-sur je te suis. Si tu veux j'te paye même l'entrée si tu veux voir l’intérieur. Mon père est friqué comme personne, il s'en fiche pas mal de ce que je peux dépenser. »

Là elle était sans cœur. Mais l'argent était un concept assez étranger à la jeune fille. Les valeurs n'étaient que sentimentales pour elle, mis à part tout ce qui touche à l'high-tech, les ordinateurs et tout ce qui va avec. Le reste rien.

Elle s'arrêta soudainement, attirée par une odeur. Elle tourna la tête vers une ruelle et s'y engouffra. Elle lui fit signe de venir avec elle et entra sans la boulangerie. Elle resta à l'entrée, contemplant avec envie la nourriture devant elle.

« Putain j'ai trop faim maintenant... »

Elle observa de loin les pâtisseries sans oser les approcher. Si elle s'écoutait de toute façon elle achèterait tout, sans hésiter. Mais elle ne parlait pas un mot italien et même en essayant, son accent serait tellement pitoyable qu'on ne pourrait pas la comprendre. Elle adressa un regard de détresse envers Ellie, puis de nouveau vers les vitrines. Quel dilemme.
Elle s'approcha timidement vers le comptoir et fit signe au vendeur. Elle bégaya un mélange d'italien et d'anglais, très maladroit, mais réussit à se faire comprendre. Elle désigna du doigts quelques patisseries du doigt et se tourna vers Ellie.

« Tu veux quelque chose ? Je te le paye. »

Elle lui adressa un sourire amicale et sincère. C'était sa manière de la remercier pour son aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 36
Expérience : 110
Pax Romana : 2784

MessageLun 21 Sep - 21:00

« Alors, on continue jusqu’à l’entrée de la galerie ou pas ?
-  Ouais bien sûr, je te suis. Si tu veux j'te paye même l'entrée si tu veux voir l’intérieur. Mon père est friqué comme personne, il s'en fiche pas mal de ce que je peux dépenser.
- Sérieusement ?! Ce serait génial ! Je n’ai jamais pu aller dans ce genre de bâtiment, j’aimerais voir en quoi ça consiste ! »

Pour le coup, elle ne s’y attendait pas ! La surprise et la joie se lisaient sur son visage, il aurait fallu être aveugle pour ne pas le comprendre. Elle se demandait si ce genre de lieu était tout aussi intéressant que le monde extérieur en lui-même… Perdue dans ses pensées, elle ne se rendit pas compte de la disparition de sa partenaire et releva la tête de droite à gauche pour la chercher. Elle l’aperçut, lui faisant un signe de la suivre. Où allait-elle ? Elle comprit lorsque l’odeur lui vint jusqu’aux narines et que son estomac grogna, elle n’avait pas beaucoup mangé ce matin-là.

« Putain j’ai trop faim maintenant… »

À qui le dis-tu… Elle salivait intérieurement, imaginant toutes ses saveurs. Elle avait vraiment faim maintenant. Elle perçut le regard de détresse de Hyun, mais c’est son estomac qui lui répondit à sa place. Elle se sentit gênée, le corps ne se contenait pas aux règles de vie sociale… Hyun-Jae finit par s’approcher du comptoir et baragouiner quelques mots afin de prendre des pâtisseries. Elle se retourna et lui demanda naturellement si elle voulait quelque chose. Elle s’étonna, elle était vraiment gentille. Examinant en un clin-d’œil les étalages, la jeune fille improvisée guide touristique s’approcha et répartit alors :

« Euh… Oui je veux bien, c’est sympa de ta part, merci beaucoup !
Elle s’adresse au boulanger en montrant ce qu’elle voulait. Je voudrais un éclair au chocolat Per favore ! »

Le boulanger acquiesça et ferma alors le carton remplit de pâtisserie qu’il tendit à Hyun-Jae. Ellie ressortit donc de la boulangerie.

« Hyun ? Tu veux qu’on se pose quelque part ? Elle marque une pause, cherchant dans sa mémoire. Je crois avoir vu des bancs à côté de la galerie… »

Elle regarda autour et fit quelque pas.

« Il n’y a rien dans cette rue à part ce boulanger… Retournons près du pont ! »

La jeune fille s’élança alors vers la route, là où elle avait perdu Hyun quelques minutes plus tôt, elle se retourna et cria pour se faire entendre :

« Tu viens ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sword-light.forums-rpg.com/


Messages : 20
Expérience : 120
Pax Romana : 0

MessageSam 26 Sep - 1:00


L'adolescente prit avec précaution la petite boite en carton dans ses mains, puis fit signe au boulanger avant de sortir. Elle ressentit une drôle de sensation. Pour la première fois de sa vie elle pouvait se permettre d'acheter tout ce qu'elle voulait, sans s'en soucier. Elle n'avait jamais pu avoir ce qu'elle voulait, sa mère était toujours très stricte avec elle. Si Hyun-Jae voulait quelque chose à tout prix elle trouvait toujours un moyen pour l'obtenir, pour le reste elle devait oublier. Elle devait se contenter du stricte minimum.
C'est probablement à cause de ça qu'elle s'est récemment découvert une nature d'acheteuse compulsive. Elle pouvait tout avoir – en restant raisonnable bien sur – sans demander. Mais ce qui lui faisait plus plaisir, c'était de pouvoir offrir comme elle venait de le faire avec Ellie. C'était si frustrant pour elle auparavant qu'elle commence peut-être à devenir généreuse.

« Euh… Oui je veux bien, c’est sympa de ta part, merci beaucoup ! »

Elle répéta cette phrase plusieurs fois dans sa tête. Sympa de sa part ? Jamais on ne le lui avait dit. Habituellement elle se mangeait plus des «  t'es chiante » « t'es lourde » « T'es pas possible » et autres. Si elle c'était habituée à ce genre de commentaire depuis bien longtemps, ce n'était pas le cas des compliments. Au contraire, il y avait quelque de dérangeant, comme si c'était faux.
La voix d'Ellie la fit sortir de ses pensées presque instantanément.

« Hyun ? Tu veux qu’on se pose quelque part ? Je crois avoir vu des bancs à côté de la galerie… »
« Ah ouai cool. Ce sera mieux pour manger. »

« Il n’y a rien dans cette rue à part ce boulanger… Retournons près du pont ! »

Elle l'observa s'éloigner puis jeta un rapide coup d’œil autour d'elle. Il lui fallut quelques secondes pour retrouver son chemin à partir de sa mémoire. Elle avait repérer quelques enseignes pour pouvoir revenir sur ses pas plus facilement. Sa très bonne mémoire compense son manque total d'orientation.

« Tu viens ? »
« Ouai ouai j'arrive. »

Elle la rattrapa en faisant de grandes enjambée puis marcha à ses côtés. Il ne leur fallut que quelques minutes avant de pouvoir atteindre le pont. Lorsque la rouquine aperçu une rangée de banc, elle n'hésita pas une seule seconde et se jeta sur eux. Elle posa la boite sur ses genoux en soupirants.

« Eeeenfin. Qu'est ce que c'est fatiguant de marcher avec cette chaleur. Je crève là. »

Elle s'éventa avec sa main, le peu qu'elle pouvait recevoir la contentait. A cette période de l'année il faisait encore super chaud, surtout pour une coréenne. De toute manière son corps n'était absolument pas adapté à la chaleur. Elle préférait la neige et le froid, plutôt que le soleil.

« T’arrive à survivre toi ? Même en short j'ai trop chaud, c'est pas possible.  J'aurais du prendre des boissons aussi, j'y ai pas pensé.»

Elle réajusta ses lunettes puis ouvrit la boite avant de se tourner vers Ellie. Même si elle râlait, elle n'avait pas perdu son sourire. Elle tendit la boite vers elle pour l'inviter à se servir en première.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 36
Expérience : 110
Pax Romana : 2784

MessageVen 2 Oct - 16:29

Aussitôt les bancs dans le champ de vision de Hyun-Jae, cette dernière se rua sur eux tandis que la jeune Illuminati la suivit amusée, elle s’installa à côté d’elle lorsque la jeune fille se plaignit de la chaleur -s’éventant par la même occasion- il était vrai qu’il devait faire chaud.

« Je suppose que c’est une question d’habitude, ou alors que j’ai pris la manie de rester uniquement dans les coins d’ombre ! »

Sa camarade de discussion lui tendit la boite remplit de pâtisserie. Sans hésiter, elle prie la sienne en ajoutant encore un « merci ».  Elle croqua sans ménagement dans son éclair au chocolat :

« Hmmm…. Putain, ça fait du bien, c’est trop bon ! »

Tout en continuant à se délecter de sa pâtisserie fondante, elle se surprend à vouloir continuer de discuter :

« Alors, tu es à Venise depuis longtemps ? Tu es là uniquement en tant que touriste ? Enfin… En tant que touriste sans orientation ! »
Dit-elle en plaisantant.

Finissant les derniers morceaux de son éclair au chocolat avec pour objectif de ne pas en laisser une seule miette, elle écoute sa réponse puis réplique alors :

« Moi je suis là sur un coup de chance, c’était l’opportunité rêvée ! D’un ton  plus bas. Disons que j’ai un peu triché en m’incrustant dans un trajet qui n’était pas le mien… Elle hausse les épaules. On se débrouille comme on peut, nan ? »

Observant les alentours, les couleurs vives, les passants et les rues de pavés symboliques, elle perçoit soudain, plus loin dans une petite rue (à une distance légèrement anormale pour un humain), un enfant recroquevillé se faisant battre par deux autres un peu plus grand que lui.

Sans réfléchir ou prévenir, elle se précipite alors là-bas ne prêtant pas attention à une quelconque réaction de sa camarade. En s’approchant, elle remarque un chat entre les bras de l’enfant battu. Une fois arrivée sur place, elle se dresse de toute sa hauteur -malgré son jeune âge- et fait trébucher d’un coup l’un des deux enfants. Lançant un regard terriblement noir, elle prend une mauvaise voix et vocifère :

« Peut-être devriez-vous vous mesurer à quelqu’un de votre taille… »

Dans le feu de l’action, elle oublie qu’elle ne parle pas le même langage, mais son aura semble suffire à se faire comprendre.

« …vous ne pensez pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sword-light.forums-rpg.com/


Messages : 20
Expérience : 120
Pax Romana : 0

MessageDim 11 Oct - 21:56


Hyun-Jae avait finit de manger sa pâtisserie aussi vite qu'elle l'avait entamée. Elle battait les records. Mais seulement ceux qui sont inutiles.

« Alors, tu es à Venise depuis longtemps ? Tu es là uniquement en tant que touriste ? Enfin… En tant que touriste sans orientation ! »
« Haha trop drôle. Elle leva les yeux au ciel. En fait j'accompagne mon père. Il est là pour son boulot et moi j'ai pas le choix, j'suis obligée de le suivre. »
« Moi je suis là sur un coup de chance, c’était l’opportunité rêvée ! D’un ton plus bas. Disons que j’ai un peu triché en m’incrustant dans un trajet qui n’était pas le mien… Elle hausse les épaules. On se débrouille comme on peut, nan ? »
« Ouai, t'as raison. Ça rend le voyage plus intéressant comme ça, elle déclara après avoir rit. »

Elle posa ses coudes sur le rebord du banc et pencha sa tête en arrière. Son regard était figé sur l'étendue d'eau qui s'écoulait devant elle, ce qui l’empêcha de remarquer la disparition d'Ellie.

« Ça coûte tellement cher ces voyages, à notre âge c'est carr-...Ellie ? »

Elle se tourna plusieurs fois pour la chercher du regard puis se leva en vitesse pour la rejoindre. Elle avait rapidement analysé la situation, une scène qu'elle avait joué à mainte reprises. Elle s’arrêta derrière elle – elles faisaient pratiquement la même taille toutes les deux – et toisa du regard la bande de gamin.
Elle fit craquer mélodieusement ses phalanges pour faire passer un message international, clair et identique à celui d'Ellie.

« Peut-être devriez-vous vous mesurer à quelqu’un de votre taille… …vous ne pensez pas ? »

Hyun-Jae ne pu s’empêcher de sourire. Elle semblait inoffensive, mais Ellie lui faisait découvrir une facette de sa personnalité qui l'intriguait. Alors elle était le genre de fille à sauver un inconnu, intéressant. A vrai dire ça ne l'étonnait pas, Ellie a l'air d'être très généreuse et sympathique, pas du tout comme la rouquine.
Seule, elle se serait contenté d'effrayer ces sales gosses - à sa manière – et aurait ignoré la victime.

« Bon aller, cassez-vous les mioches sinon je vous brise les rotules. Compris?! »

Elle donna un coup de pied dans le mur le plus proche, avec force, ce qui les fit déguerpir. Elle fut soulagée de ne pas avoir du sortir son couteau. En pleine rue, en plein jour, ça aurait été contraignant.
Elle plaça ses mains dans ses poches, l'air naturel. Elle se tourna vers Ellie, puis vers le petit. Elle arqua un sourcil en apercevant le chat. C'est ça qu'il protégeait depuis le début ? Quel courage, Hyun-Jae devait l'admettre.

« Ça va ? Tu as besoin de quelque chose ? »

Il y avait beaucoup de chance qu'il ne parle pas l'anglais, et même si c'était le cas son accent était très prononcé, comme toujours. Elle se recula sans attendre sa réponse, préférant laisser ce genre de procédure à Ellie. Elle n'était pas à l'aise. Elle détourna son regard lorsqu'elle remarqua que le garçon la fixait d'un air effrayé.
Bien sur, elle faisait toujours mauvaise impression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



Message

Revenir en haut Aller en bas
 
Fin Aout 2008 - Loin de chez soi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Secret World :: Villes :: Venise :: Les Quais-